(Français) Que Se Passe-t-il Dans Notre Cerveau Lorsqu’on Apprend Une Langue?

Marie Launay Blog & App Updates 0 Comments

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Que se Passe-t-il Dans Notre Cerveau Lorsqu’on Apprend Une Langue? 

Le langage est l’une des capacités les plus caractéristiques de l’espèce humaine. C’est en gros l’une des principales choses qui nous distinguent du singe. Les détails du fonctionnement complexe font encore débat de nos jours chez les chercheurs, mais la réponse à cette question est on ne peut plus intéressante pour ceux qui apprennent des langues. Et oui, si l’on comprend comment ça marche, on pourrait peut être trouver les meilleurs méthodes d’apprentissage! En gros: trouver la recette miracle.

Ce que l’on sait maintenant peut-il déjà nous éclairer?

Comment le cerveau crée-t-il et comprend-il une langue? 

D’abord, il est important de savoir qu’il y a trois phases pour le traitement des langues dans notre cerveau: la perception de la parole, l’association sémantique qui se fait à l’intérieur de notre cerveau, et enfin la production de la parole.

Unknown-1Ensuite, même si beaucoup de régions de notre cerveau s’activent pour toute action cérébrale, les fonctions du traitement du language se trouvent dans deux aires principales: l’aire de Wernicke et l’aire de Broca, situées dans l’hémisphère dominant. L’aire de Wernicke aide à comprendre les langues, et l’aire de Broca, à s’exprimer oralement. C’est pourquoi certaines personnes comprennent très bien une langue, mais ont beaucoup de difficultés à la parler!

Enfin, le troisième élément principal est que les réseaux neuronaux pour le language se construisent avec le temps, donc la parole s’obtient après la naissance. Nous avons donc besoin d’exercer notre cerveau pour apprendre des langues. Pas de secret: c’est en pratiquant que l’on apprend!

Les bénéfices de l’apprentissage linguistique pour le cerveau

L’apprentissage linguistique pourrait avoir des effets positifs sur votre cerveau. On s’intéresse récemment à deux principaux effets:

  •  Apprendre une langue pourrait augmenter la taille de votre cerveau. En effet, selon une étude de scientifiques suédois par IRM, il est difficile pour une personne dont la langue maternelle est le japonais d’apprendre l’anglais. En effet, pour certains sons de la langue anglaise, deux parties distinctes du cerveau est activée, alors que l’oreille d’un japonais n’est pas habituée à ces sons et une seule partie de son cerveau s’active. Ainsi, les sons “r” et “i”, par exemple, sont difficiles à distinguer, et “river” (rivière en anglais) et “liver” (foie en anglais) leur semblera être le même mot.
    Mais, quel rapport cela peut-il avoir avec l’augmentation de la taille de notre cerveau? Eh bien, la pratique de l’oreille d’une personne qui ne parvient pas à distinguer des sons distincts dans une langue lui permettra de créer une nouvelle zone dans son cerveau pour différencier les sons. Et l’idée est qu’en créant de nouvelles zones, notre cerveau s’agrandit! Intéressant, non?
  • Apprendre des langues facilite également la mémoire et la créativité. Des études canadiennes en 2007 suggèrent que l’apparition de l’Alzheimer ou de la démence sénile peut être retardée pour les bilingues ou multilingues. En effet, nous restons plus sains cognitivement si nous continuons d’utiliser différentes parties de notre cerveau en vieillissant, et parler régulièrement différentes langue permet de faire cela!

Donc vous pouvez y aller sans crainte: apprendre des langues, c’est clairement bon pour vous !

Y a-t-il des méthodes plus efficaces que d’autres?

Alors, avons-nous trouvé une recette miracle? Malheureusement, non. Mais on retient quelques principes de base pour apprendre une langue. Il faut:

  • Faire comprendre au cerveau que l’on est dans un processus d’apprentissage linguistique. Alors, si l’on utilise les moyens mnémotechniques qui nous ont permis d’apprendre l’histoire à l’école, nous n’irons pas loin dans l’apprentissage d’une langue.
  • Faire travailler notre aire de Broca si c’est notre expression orale qui nous fait défaut, et non notre compréhension. Et donc il est inutile de regarder des séries sur Netflix en VO si l’on cherche à améliorer notre oral. Ce n’est pas en comprenant plus que l’on parlera mieux! Mais bien en pratiquant l’oral.
  • Faire de notre mieux pour travailler en immersion. On le voit par exemple chez des jeunes enfants avec des parents qui parlent différentes langues, ou chez des personnes qui vont s’expatrier. On a des facilités pour apprendre un langue lorsque l’on est “dans le bain”.
  • Histoire de vous laisser sur des conseils un peu plus concrets, je vous présente les éléments du Middlebury College, l’un des plus illustres centre de recherche dans le domaine de l’étude linguistique. Leurs chercheurs parlent de 4 éléments nécessaires pour bien maîtriser une langue:
  1. L’utiliser
  2. L’utiliser avec un but (projet en parallèle qui justifie l’apprentissage, comme de créer un jeu de société dans cette langue, ou d’écrire une chanson, ou de …)
  3. Avoir accès à du matériel authentique: voir le language en application dans des conversations et des situations (films, radio, etc.)
  4. L’utiliser en interaction avec les autres

Hello Pal vous permet d’utiliser une langue dans des situations concrètes, et en interaction avec les autres. Si vous n’avez toujours pas ce petit bijou, vous pouvez le télécharger ici: http://bit.ly/2aD3NBD 


Alors si je n’ai malheureusement pas trouvé de solution miracle pour redorer le blason des français que l’on dit être si nuls en langues étrangères au cours de mes recherches, il se trouve que j’ai découvert quelque chose qui pourrait nous intéresser. En effet, il s’avère que l’apprentissage linguistique active la même partie du cerveau que celle qui s’active quand on se fait plaisir: quand on mange du chocolat, du sucre ou  même quand on a des rapports sexuels. Et ça, par contre, c’est un domaine dans lequel les français sont plutôt réputés. Bah oui, faut bien qu’on se rattrape ! Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire pour retarder l’apparition de la démence sénile…

 

 


Sources:
1. The Guardian: https://www.theguardian.com/education/2014/sep/04/what-happens-to-the-brain-language-learning
2. Wikipedia: https://en.wikipedia.org/wiki/Language_processing_in_the_brain 
3. News Medical : http://www.news-medical.net/health/Language-and-the-Human-Brain.aspx
4. Thot Cursus: http://cursus.edu/article/20059/comment-cerveau-assimile-une-nouvelle-langue/#.V58lZ1edyp4 
5. Science et Avenir. :http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20141117.OBS5239/cerveau-l-apprentissage-d-une-langue-etrangere-c-est-bon-pour-les-neurones.html
6. Current Biology: http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822(14)01207-X 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *