(Français) Certaines langues sont-elles plus faciles à apprendre ?

Marie Launay Blog & App Updates 0 Comments

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Certaines langues sont-elles plus faciles à apprendre pour les français et francophones ?

Nouvelle année, nouvelles résolutions ! Et pourquoi n’apprendrions-nous pas une nouvelle langue ? Super idée ! Mais quelle langue choisir ? Il ne faudrait pas que cela nous prenne non plus tout notre temps, tous nos weekends et toutes nos soirées, histoire de ne pas abandonner à la mi-février… Avec les 7000 langues vivantes recensées, et 51 langues vivantes juste en Europe de l’Est… Ça en fait du choix !

Cette semaine, je me suis demandé si des recherches avaient été réalisées pour savoir quelles langues étaient les plus faciles à apprendre pour des personnes dont le français est la langue maternelle. C’est vrai que ce serait bien sympa, et je pensais que des linguistes avaient dû trouver des réponses à cette question. Eh bien, non. Aucune réponse unique, aucune recette miracle. Je suis tombée au cours de mes recherches sur une véritable débâcle à ce sujet !

Et oui ! Ne vous attendez pas à ce que je vous présente un top des langues les plus faciles à apprendre pour les français et francophones. Il est vrai qu’il existe des familles de langage qui permettent de classifier les langues selon leurs racines et similarités lexicales. Cela peut vous aider à connaître les langues qui ont le plus de ressemblance avec la votre. Mais en réalité, l’affaire est bien plus compliquée. Elle est en fait, extrêmement subjective. Cela dépend de l’intérêt que vous portez à la culture autour de la langue, des langues que parlent vos parents, d’où vous avez habité, d’où vous aimeriez voyager, des langues que vous avez appris à l’école…

Alors, trouvons les critères qui peuvent vous aider dans votre choix, passons en revue ce qui pourrait vous décourager dans votre apprentissage, aidons à effacer les préjugés, et trouvons la langue qui vous convient !

 

Explorons les Raisons du Découragement Chronique:

« C’est trop difficile »

En effet, la première raison pour qu’on se décourage vite, c’est que la langue soit trop difficile, trop éloignée de nous, de nos intérêts… Alors, tournons-nous vers ce qui semble une précaution, et cherchons les langues qui sont plus « proches » de la notre. Mais vous allez voir que, déjà à ce niveau-là, on a des surprises !

Familles linguistiques : aussi simple que cela ?

Posted by Teresa Elms on Etymologikon on 4 March 2008: https://elms.wordpress.com/2008/03/04/lexical-distance-among-languages-of-europe/

Voici un schéma très utile sur la distance lexicale parmi les langues indo-européennes. J’ai ajouté une liste comprenant le nom complet des langues en français. Le schéma indique aussi le degré moyen de divergence de vocabulaire indiqué par différents types de lignes, ainsi que le nombre de personnes parlant cette langue par des cercles de différentes tailles.

Il est vrai qu’en choisissant une langue proche de la vôtre au niveau lexical, vous aurez moins de nouvelles choses à apprendre comme nouvel alphabet ou des sons qui n’existent pas dans votre propre langue. Mais attention aux aprioris !

J’ai eu deux surprises en étudiant ce schéma :

– Le norvégien, le danois et le suédois sont des langues germaniques, alors que le finnois vient de la famille finno-ougrienne. C’est donc une erreur de penser qu’il sera plus facile pour nous d’apprendre le finnois si nous avons déjà une connaissance du suédois !

– Selon le schéma, le romani serait plus facile à apprendre pour nous que l’anglais ! Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, le choix est fait ! La culture, les films, les chansons… J’aurais beaucoup plus de facilité et de plaisir à me plonger dans l’anglais que le romani à se niveau-là. Mais, à chacun son choix !

Alors, évitez de baser votre choix sur votre perception de l’éloignement par rapport à votre propre langue. Faites des recherches ! Pour en savoir plus sur les relations linguistiques entre les langues du monde, vous trouverez des ressources ici : http://www.freelang.com/familles/index.php

 

« C’est du chinois »: problème alphabétique

Regardons de plus près une langue qui nous semble être difficile : le chinois. Si l’alphabet et les tonalités sont difficiles, la grammaire est en fait plutôt simple, pratiquement inexistante. Des linguistes ont même mis au point un système d’écriture qui utilise notre alphabet : le pinyin. Ainsi, on peut imaginer que si votre réelle difficulté quand vous apprenez une langue, c’est la grammaire, et non la prononciation ou la compréhension, le chinois peut être une option pour vous !

Je vous renvoie à cet article qui pourrait vous éclaircir plus sur le sujet : http://www.hutong-school.com/fr/le-chinois-cest-facile-5-raisons-pour-lesquelles-apprendre-le-chinois-nest-pas-aussi-difficile-que

 

« C’est du danois »: problème phonétique

On peut facilement se laisser décourager par une langue dont on ne comprend pas les sons comme, disons, le danois. Cette langue comprend en effet des sonorités que nous n’avons pas dans notre langue. Ils ont par exemple quatre manières différentes de prononcer la lettre O. Même si cela peut faire peur, il est tout à fait possible d’entraîner l’oreille à reconnaître ces sons.

En ce qui concerne l’anglais, on trouve la grammaire facile, mais la lecture est difficile parce que la prononciation diffère pour des mots avec des écritures similaires.

Pour les langues latines, la grammaire est complexe, mais la prononciation est plus facile. Par contre, les espagnols parlent vite ! Malgré mes 5 années d’apprentissage de la langue espagnole, j’ai toujours du mal à comprendre les locaux quand je voyage parce qu’ils parlent vite. C’est quelque peu décourageant.

Toutes les langues ont leurs difficultés et leurs facilités. Alors, cela dépend de comment vous apprenez le mieux ! Avez-vous une bonne mémoire auditive, ou est-ce que vous ne comprenez rien tant que vous n’avez pas comprit la structure d’une langue ?

 

« Ça ne m’intéresse pas »

On en a déjà parlé plus haut, et cet aspect peut paraître une évidence, mais on oublie souvent de se poser réellement la question du niveau d’intérêt que vous portez à la langue et sa culture. Si vous êtes passionnée de poésie russe, mais avez horreur de la culture allemande, le choix parait tout de même évident ! Ne vous braquez pas sur une langue parce qu’elle vous sera utile. Si tout ce qui entoure la langue ne vous intéresse pas, il vous sera difficile de rester concentré(e) dans votre apprentissage.

Alors, est-ce que l’espagnol est doux à votre oreille, ou que le thaïlandais vous fait fondre, mais que d’entendre l’allemand vous fait mal à l’intérieur ?

Ce sont des questions que je vous conseille de vous poser pour choisir votre langue.

 

« Je ne trouve pas les ressources qui me conviennent »

Lorsque j’étais plus jeune, à l’école, j’apprenais l’espagnol. Et j’avais pour coutume de regarder une série type « Fame » sans grand intérêt à part comme divertissement pour une jeune fille de 14 ans. Elle s’appelait « Un Dos Très ». J’ai essayé de remettre la main dessus récemment en cherchant une version espagnole sur internet, sous-titrée en espagnol, anglais ou français, et n’y suis pas arrivé ! Il s’avère que cette série a eu plus de succès en France qu’en Espagne à l’époque, et donc ce fut la fin de ma maigre motivation pour rafraîchir mon espagnol.

Si l’exemple est un peu nul, il sert j’espère à montrer à quel point il est facile de se décourager par manque de ressources adéquates. S’il est difficile pour moi de trouver ma série dans une langue aussi importante que l’espagnol, il ne sera pas simple de trouver des ressources qui vous conviennent en letton par exemple. Pensez-y !

 

 

En clair, pas de formule miracle. Une malchance peut-être, mais une aubaine aussi: nous n’avons que l’embarras du choix ! Mes conseils finaux : préférez une langue dont vous appréciez la culture, que vous trouvez douce à l’oreille, et qui a une grammaire ou une prononciation qui correspond à ce qui vous convient le mieux en terme d’apprentissage. Et pendant votre apprentissage, pratiquez, pratiquez, pratiquez ! Rencontrez des personnes qui parlent la langue que vous apprenez, et découvrez-en plus sur la culture pour rester motivés grâce à Hello Pal ! http://bit.ly/2aD3NBD . Ou encore mieux, voyagez, partez en immersion avec Travel Pal !

J’espère que cet article vous aura aidé dans votre recherche de quelle langue apprendre en 2017. À la prochaine !

 

 

Références & liens utiles

Le schéma sur les familles linguistiques des langues indo-européennes : https://elms.wordpress.com/2008/03/04/lexical-distance-among-languages-of-europe/

Étude très intéressante sur le pourcentage de similarité des langues indo-européennes : http://www.ezglot.com/most-similar-languages.php

Article en anglais : Qu’est-ce qui rend une langue attirante ? https://www.theguardian.com/education/2014/jul/17/what-makes-a-language-attractive

Sur la difficulté d’apprendre le chinois : http://www.hutong-school.com/fr/le-chinois-cest-facile-5-raisons-pour-lesquelles-apprendre-le-chinois-nest-pas-aussi-difficile-que

Sur la différence grammaticale entre l’anglais et le français : http://esl.fis.edu/grammar/langdiff/french.htm

Différents documents et arbres de langue sur les familles linguistiques au niveau mondial : http://www.freelang.com/familles/index.php

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *